U.S.BELPECH : site officiel du club de foot de BELPECH - footeo

Les ligaments croisés

Qu’est-ce que les ligaments croisés :

Les ligaments croisés antérieurs (LCA) sont deux des 4 ligaments du genou ils se croisent en plein milieu du genou.(voir photo ci-dessous) Ils permettent aux surfaces articulaires de rester bien en contact lors des mouvements et d’assurer ainsi la stabilité de l’articulation du genou.

 

La rupture :

Le plus souvent, il s’agit d’une torsion du genou lors d’une réception de saut ou lors d’un changement de direction en courant, le pied restant bloqué au sol ; le genou défaillant.

Heureusement, le ligament croisé antérieur n’est pas indispensable dans la vie quotidienne sédentaire. Malheureusement au football si, puisque les gestes de torsion du genou sont obligatoires.

 

Diagnostic

Le joueur ressent un craquement ou une sensation de déchirure dans le genou. Le déboîtement est ressenti soit comme une sensation telle que le genou part sur le côté puis revient en place soit le genou a tourné. Peu après le traumatisme, le genou se met à gonfler de façon importante. La marche est alors difficile voir impossible.

Malheureusement, dans un certain nombre de cas, ces signes n’existent pas. (ex : le genou ne gonfle pas). La douleur n’est pas non plus un bon signe car dans certaines ruptures, elle est minime voir absente. C’est la raison pour laquelle une consultation spécialisée est nécessaire en cas d’entorse du genou.

Très souvent, le diagnostic est porté sur les images en résonance magnétique (IRM) mais ces images ne sont qu’une photographie du ligament croisé antérieur. L’IRM peut seulement dire si le ligament croisé antérieur a présenté une lésion ou non, mais ne peut pas nous dire si il  est solide ou non. Dans de rares cas, le diagnostic est difficile, l’IRM a alors sa place pour nous aider au diagnostic. L’arthroscopie, quant à elle est parfaite pour le diagnostic de rupture du ligament croisé antérieur et ne doit jamais être faite systématiquement car elle entraîne, une agression supplémentaire sur le genou.

RUPTURE DES LIGAMENTS CROISÉS

COMMENT SOIGNER UNE RUPTURE DES LIGAMENTS CROISÉS AU FOOTBALL

LE TRAITEMENT FONCTIONNEL

Le traitement fonctionnel consiste à suppléer l’absence de ligament croisé antérieur par une rééducation musculaire et proprioceptive(sensation du mouvement) . Cela permettra au genou de rester stable. Les muscles pallieront alors au manque de stabilité lié à la rupture.

La rééducation va donc devoir développer d’une part la force musculaire des muscles du genou (quadriceps en avant et ischio-jambier arrière) et d’autre part, le fonctionnement global du genou en situation (debout, saut, course) pour améliorer l’équilibre et la stabilité du genou.

 

LE TRAITEMENT CHIRURGICAL

rupture des ligaments croisésLe traitement chirurgical consiste à reconstruire le ligament croisé antérieurgrâce à un tendon de voisinage. Le tendon le plus employé actuellement  est le tendon rotulien. Une autre technique utilise les tendons de la patte d’oie (1/2 tendineux et droit interne). S’en suit alors une longue période d’indisponibilité lié à l’obtention d’un créneau pour l’opération. Puis il faut aussi prendre en compte la rééducation post opératoire afin de récupérer la totalité de la flexion mais aussi la remusculation de la jambe.

 

En ligue 1 deux joueurs ont eu cette blessure lors des saisons passées utilisant chacun une méthode différente de soins :

Mickael Landreau avait choisi l’opération + rééducation : il était de retour à la compétition seulement 4mois après sa blessure.

Anthony Réveillère avait choisi contre toute attente, le traitement fonctionnel et joue toujours avec une rupture des ligaments croisés. Il était de retour 2mois et demi après sa blessure. Ce choix a été sujet à controverse. Dans le milieu professionnel il est anecdotiquement choisi, les risques de problèmes futurs étant craint par les staffs médicaux.

 

DANS LE MONDE AMATEUR, LA SOLUTION CHIRURGICALE EST QUASI SYSTÉMATIQUEMENT CHOISIE POUR LES SPORTIFS ET LES JEUNES. GÉNÉRALEMENT LA PÉRIODE D’INDISPONIBILITÉ EST D’UNE BONNE ANNÉE.

Dans ce second article vous pourrez découvrir pourquoi on se blesse souvent l’autre genou. Le genou qui était sain subit la même blessure lors du retour à la compétition !

Enfin vous l’avez compris, la rupture du ligament croisé est la blessure la plus grave au football. Elle empeche le joueur d’évoluer pendant 8 à 12mois pendant lesquels il va passer par de nombreuses phases. De la déception, à l’espoir, au savoureux retour à la compétition. Cette blessure loin d’être anodine peut être difficile à vivre il faut dans ces instants montrer à son joueur que l’on compte plus que tout sur lui.

Alors  musclez vos cuisses et prenez soin de vos genoux.

Source: https://entrainementdefoot.fr